LE VIGNOBLE DE BOURGOGNE

Vignoble de bourgogne

Le vignoble de Bourgogne se trouve en majeure partie dans la région Bourgogne-Franche-Comté, mais également dans la région Centre, sur les départements de l’Yonne, de la Côte d’Or et de la Saône et Loire. D’une longueur de plus de 200 kilomètres du nord au sud et étendu sur une superficie de plus de 28 000 hectares, ce vignoble se divise en 5 sous-régions différentes : le Chablisien, la Côte de Nuits, la Côte de Beaune, la Côte Chalonnaise et le Maconnais (du nord au sud).

Carte vignoble de bourgogne

Carte vignoble de Bourgogne

On dénombre pas moins de 100 appellations d’origine contrôlée (AOC) en Bourgogne, dont certaines sont mondialement connues (Chablis, Gevrey Chambertin, Nuits Saint Georges, Pommard, Aloxe Corton …). Parmi ces appellations, on retrouve 23 appellations régionales qui représentent plus de la moitié de la production (ex : Bourgogne, Coteaux Bourguignons, Crémant de Bourgogne…), 44 appellations villages et premier cru (ex : Chassagne-Montrachet, Mercurey, Pouilly-Fuissé …), et 33 appellations grand cru (ex : Chablis Grand Cru les Blanchots, Gevrey Chambertin Grand Cru Charmes-Chambertin, Corton Grand Cru …).

Au delà de cette segmentation par appellation et de la hiérarchie associée, le vignoble de Bourgogne s’est distingué en 2015 par l’entrée au patrimoine mondial de l’Unesco de ses « climats ». En fait, ce vignoble est très fragmenté du fait de la division successive des terres au cours des siècles entre propriétaires. Il en a résulté la création de plus de 600 terroirs, communément appelés « climats » en Bourgogne. Chaque climat présente des caractéristiques spécifiques et permet d’exprimer un terroir viticole particulier dans toutes ses valeurs. Le climat est donc le critère de reconnaissance principal en Bourgogne comme le cépage l’est en en Alsace, l’appellation à Bordeaux ou la marque en Champagne. Les climats les plus célèbres sont Chambertin, Montrachet, Clos de Vougeot, Corton et Charlemagne. Il s’agit de l’héritage d’un travail séculaire qui a permis d’aboutir à une multitude de vins aux caractéristiques variées et uniques.

Accédez en un clic à la rubrique de votre choix : histoireterroirvins et cépages.


HISTOIRE

Le vignoble de Bourgogne est l’un des plus anciens vignobles qui existent. Le vin a été introduit en Bourgogne par les Romains au début de l’ère chrétienne. Dès les 1er et 2ème siècles après JC, les Romains plantent des vignes en Bourgogne. Au 4ème siècle, la réputation du vignoble bourguignon émerge au sein de l’empire gallo-romain.

Durant le Moyen-Age, avec l’essor du christianisme, le vin devient une boisson sacrée. Les moines jouent alors un rôle important dans le développement des vins de Bourgogne. Ils vont en effet repérer les meilleurs terroirs, établir des domaines de taille conséquente, et professionnaliser le travail de la vigne et les procédés de vinification. Les moines de l’Abbaye de Cluny et de l’Abbaye de Citeaux seront au coeur de ce dispositif.

Les Ducs de Bourgogne vont ensuite faire rayonner les vins de Bourgogne en France et en Europe. Conscients du caractère noble de cette boisson, ils mettent en place les prémices d’une politique viticole avec l’établissement d’un cahier des charges plus précis, imposant notamment l’interdiction du gamay au profit du développement du pinot noir.


TERROIR

Le terroir de Bourgogne repose sur un sous-sol composé de marne, calcaire et argile, formés il y a 180 millions d’années, à l’époque jurassique, lorsqu’une mer recouvrait cette région. Le climat de Bourgogne est semi-continental, avec une alternance d’influences en fonction des saisons : océanique en mi-saisons (printemps, automne), continentale en hiver et méridionale en été.

Les meilleurs terroirs de Bourgogne sont situés sur des coteaux, entre 200 et 500 mètres d’altitude. Ces emplacements sont effet optimum pour la croissance de la vigne du fait d’une belle exposition au soleil, d’un drainage naturel de l’eau de pluie, d’une bonne résistance au gel, et d’une protection contre les vents.


VINS ET CEPAGES

Les vins de Bourgogne sont majoritairement blancs (62%¹), mais on y retrouve également des vins rouges et rosés (28%¹) et des vins blancs effervescents (10%¹). Les blancs et les rouges sont en grande majorité monocépage. Pour le blanc et les crémants, le cépage le plus répandu est le chardonnay, et pour les vins rouges, le cépage majoritaire est le pinot noir. La répartition des différents cépages au niveau de la production est la suivante : chardonnay (51%¹), pinot noir (39,5%¹), aligoté (6%¹) et gamay (2,5%¹).

Les vins à base de chardonnay sont des vins blancs secs et onctueux. Ils se gardent de trois à cinq ans ou plus. Les crémants de Bourgogne sont des vins légers et frais, aux arômes fruités. Ils peuvent soit être gardés quelques années ou bien bus dès la commercialisation. Enfin, le pinot noir permet d’obtenir des vins rouges somptueux, amples et profonds. Les meilleures bouteilles se gardent jusqu’à vingt ans ou plus.

 


Cave domaine chevalier, ladoix serrigny

Pour approfondir vos connaissances sur le vignoble de Bourgogne et ses vins, n’hésitez pas à vous rendre dans ce vignoble pour visiter une sélection de producteurs. Vous pourrez alors avoir les réponses à l’ensemble de vos questions, vous découvrirez leur propre histoire, et serez immergés dans leur univers de production (terroir, vignoble, cave …).


Sources : ¹ Production 2016 des vins de Bourgogne, BIVB (Bureau Interprofessionnel des vins de Bourgogne)


Parcourez les sous-régions de Bourgogne :